13.07.2022

2e session Académie syndicale 2022 : des jeunes leaders syndicaux du septentrion à l’école des stratégies et outils pour une efficacité de l'action syndicale

À Parakou, a démarré mardi 12 juillet et ce jusqu’au vendredi 15 juillet 2022, la 2e session de l’Académie Syndicale de la Fondation Friedrich Ebert Bénin en partenariat avec les Centrales Syndicales.

La deuxième session de la 7e édition de l’académie syndicale 2022, s’est ouvert à Parakou après la première tenue à Bohicon. Cette deuxième session rassemble les jeunes leaders syndicaux de la partie septentrionale du Bénin autour du thème « l'action syndicale des fédérations professionnelles : stratégies et outils ». À travers ce thème, la Fondation veut accompagner les jeunes leaders syndicaux dans l’analyse de l’action syndicale des fédérations avec un focus sur les stratégies et les outils de lutte. De façon spécifique, les différentes communications et activités prévues à l’occasion permettront aux participants de : faire le diagnostic de l’action syndicale des fédérations au Bénin, de discuter et cerner le rôle des fédérations dans les luttes syndicales ; d’analyser et maîtriser les moyens d’action des fédérations syndicales au Bénin ; de susciter l’implication des jeunes leaders syndicaux dans le processus de regroupement des syndicats de base en fédération dans les secteurs clés du monde du travail  et en fin de définir les stratégies syndicales pour une implication pertinente et crédible des fédérations dans les luttes syndicales.

Selon la Chargée de Programmes, Nouratou Zato, cette initiative de la Fondation nourrit le vœu de parvenir à une déconstruction au niveau des participants. « Nous souhaiterons en tant que fondation quitter cette académie avec le sentiment d’avoir partagé suffisamment d’information pour contribuer à une déconstruction de votre part en ce qui concerne votre positionnement et votre engagement dans l’action syndicale » a t-elle indiqué. Laquelle déconstruction permettra à mettre fin à cette tendance des militants de tout attendre des faîtières. Ce processus aspire donc à un changement de paradigme qui va restaurer l’idée que la force des centrales dépend de la capacité des syndicats de base pour une efficacité de l’action syndicale au Bénin. Elle a tenu aussi rappeler à tous et à chacun que « l’action syndicale est du bénévolat et que personne n’est payé pour, ni les responsables, ni les syndiqués. Mais dès que des lignes sont bougées en termes de formation syndicale, de revendication, la victoire est célébrée par tous les travailleurs ».  

Un processus de déconstruction en deux axes de formation

Le processus de déconstruction en sus évoqué par la Chargée de programmes tient compte deux axes d’apprentissage à savoir : « la place des fédérations dans le paysage syndical au Bénin » et « le regroupement des syndicats de base en fédération : enjeux, défis et perspectives ». Le premier axe a fait objet de deux communications notamment du Dr Chabi Imorou AZIZOU, qui à travers sa présentation a développé le thème : « Les fédérations syndicales au Bénin : des indépendances à nos jours ». Quant à la 2e communication, elle est présentée par Ayabavi Aubierge GLONOU, membre du BEN/CSA-Bénin. Elle a entretenu les jeunes leaders syndicaux sur : «  le rôle et la responsabilité des syndicats de base au sein des fédérations ». Le second axe de formation est aussi bâti autour de deux thèmes. L’un porte sur les « enjeux du regroupement des syndicats en fédération : cas du secteur de l’éducation », présenté par Honorat DABLI, Responsable départemental COSI-Bénin Borgou ; et l’autre sur les « confédérations syndicales et fédérations : défis et perspectives pour une action syndicale efficace au Bénin » développé par Appolinaire AFFEWE, SG UNSTB. Il est à noter par ailleurs, la présence de plusieurs séries de training et communication dans le but de permettre aux participants d’acquérir de nouvelles connaissances pratiques. 

L’initiative de l’académie syndicale de la Fondation Friedrich Ebert Bénin a été motivée par un certain nombre de constats issus d’études commanditées par la Fes-Bénin. Ces dernières révèlent qu’il y a une faiblesse des syndicats en général due à une fragmentation, à une multiplicité des syndicats de base qui travaillent sans une réelle connexion, ce qui sans doute fragilise l’efficacité de l’action syndicale. Le deuxième diagnostic issu des rapports a révélé un déficit de formation des militants. Cela s’explique par un manque d’initiative des centrales syndicales à former les militants comme il se doit. Le 3e constat fait état d’un leadership vieillissant au sein des syndicats notamment au niveau des structures confédérales. Une autre étude sur la perception des jeunes sur l’action publique au Bénin a révélé entre autres le manque d’intérêt des jeunes pour la chose syndicale.

Friedrich-Ebert-Stiftung
Bureau Bénin

Rue Amelco
Quartier "Les Cocotiers"
08 BP 0620

Tri Postal

Cotonou – Bénin

(+229) 67 67 04 65
info(at)fes-benin.org

Équipe & Contact


Twitter

Twitter

Suivez-nous sur Twitter ! suivant

Vers le haut