lundi, 14.06.2021

Académie Syndicale 2021 à Parakou : des jeunes en session pour réfléchir sur une solution syndicale à la crise du COVID-19

Lundi 14 juin a démarré à Parakou, la première session de l’académie syndicale édition 2021. Elle a réuni une trentaine de jeunes leaders syndicaux des confédérations syndicales du Bénin et placée sur le thème : « l’économie béninoise à l’épreuve de la pandémie du coronavirus : quel impact sur l’emploi des jeunes ? ».

La 4e Édition de l’Académie syndicale de la Fondation Friedrich Ebert pose ses valises dans le septentrion.  Depuis ce lundi, elle réunit à Parakou, une trentaine de jeunes à l’hôtel Séro Kora 3 pour échanger autour du thème : « l’économie béninoise à l’épreuve de la pandémie du coronavirus : quel impact sur l’emploi des jeunes ? ». Lancée depuis 2019, cette initiative qui est à sa 4e édition se veut selon Nouratou Zato, Chargée de Programme à la Friedrich Ebert Stiftung, « un creuset d’échange, de partage d’information, de renforcement de capacité sur différentes thématiques ». Elle est aussi une réponse suite à un constat fait par une étude menée en 2019 qui a révélé que « la place des jeunes dans les syndicats n’était pas enviable ». Ainsi, la Fondation Friedrich Ebert a décidé selon la Chargée de programme, en marge des activités avec les centrales syndicales d’initier des creusets de formation à l’endroit des jeunes.  Depuis lors, l’initiative n’a pas faibli et se renouvelle chaque année.

Cette 4e édition à la particularité d’être en deux phases dont la première prend en compte les jeunes des centrales syndicales du Bénin en provenance du nord et du centre du pays et une seconde session pour les jeunes leaders syndicaux du sud bénin.

Pendant les quatre jours que vont durer cette session, il va s’agir pour les participants d’apprendre un peu sur la pandémie du Coronavirus, de parler de la riposte post-Covid et surtout de mettre un accent particulier sur les impacts perceptibles sur les emplois et les réponses syndicales qu’on pourrait apporter en termes de promotion et protection de l’emploi des jeunes. À cet effet, Nouratou Zato a rappelé qu’ils ne se contenteront pas de suivre les communications, mais aussi travailler en groupe, mener des échanges avec les experts. C’était aussi le lieu pour elle de réitérer, les attentes de la Fondation. À l’en croire, elles sont deux ordres : « elles sont d’abord d’assiduité, de discipline de groupe, de participation active. La Fondation croit aussi en leur capacité à restituer à la base, les acquis de cette académie.

Friedrich-Ebert-Stiftung
Bureau Bénin

Rue Amelco
Quartier "Les Cocotiers"
08 BP 0620

Tri Postal

Cotonou – Bénin

(+229) 67 67 04 65
info(at)fes-benin.org

Équipe & Contact


Twitter

Twitter

Suivez-nous sur Twitter ! suivant

Vers le haut