27.08.2021

Journées d’échanges à Malanville sur la migration: les acteurs des plateformes Bénin-Niger vers une mutualisation des énergies

Les acteurs des plateformes Bénin-Niger sur la migration et représentants des deux communautés sont en journées d’échanges du 26 au 27 août 2021 à Malanville pour mutualiser les énergies pour la cause des travailleurs migrants. C’est avec le soutien de la FES-Bénin, de la Friedrich Ebert Stiftung Tunisie et du Réseau Syndical Migration Méditerranéennes Subsahariennes (RSMMS).

Pour une collaboration efficace des migrants résidant au Bénin et au Niger, les acteurs des deux pays se retrouvent pour des plateformes autour d'une même table de la défense efficace des intérêts des migrants. Ces échanges se tiennent sur deux jours soit du 26 au 27 août 2021 sur le thème : « mutualiser les énergies pour la cause des travailleurs migrants », et vis à identifier les pistes de collaboration sur les défis et difficultés des migrants vivant au Bénin et des Béninois résidant au Niger ; faire la synthèse des défis, diagnostic des besoins, établir les priorités et retenir les actions. Pour Miguel HOUETO , Représentante de la Plateforme mutiacteurs de la Migration au Bénin (PMB),le Bénin et le Niger partagent beaucoup de choses en commun dont l'espace CEDEAO. À l'en croire, la présence des parties prenantes à ces journées d'échanges témoigne de la volonté des deux réseaux à travailler en synergie pour le bien des deux communautés. Elle a tenu  à rappeler aux participants qu'ils doivent « réfléchir sur les défis communs aux deux pays dans la perspective d'une synergie rentable ».

Partenaire de cette initiative aux côtés de la Fondation Friedrich Ebert Tunisie, Nouratou Zato, chargée de programme à la FES-Bénin, a fait savoir que « la migration est un enjeu de développement. Elle nous rappelle qu'on peut naître dans un pays et vivre dans un autre pour apporter sa contribution. » Au regard de son importance, elle espère que le diagnostic qui sera émis des différents échanges sera à la hauteur des attentes, notamment les grands défis sur lesquels les deux réseaux pourront  se positionner . « Ces enjeux peuvent être les enjeux de libre circulation, de la construction du vivre ensemble qui est un défi transversal qui promeut la paix », at-elle cité.

YALI Harouna, Membre du comité de pilotage du Réseau Syndical Migration Méditerranéennes Subsahariennes (RSMMS) s'est quant à lui réjoui de cette initiative qui selon lui fait office de point de départ. « Les enjeux sont multiples et c'est à nous aujourd'hui de réfléchir sur les priorités. C'est vrai que tout est priorité, mais il faut en retenir les plus importants qui nous permettront d'avancer plus rapidement dans l'intérêt des organisations syndicales, de la société civile, et des migrants qui sont les premiers bénéficiaires », a-t-il -affirmé. Il a pour finir exhorté les participants à donner des actions concrètes qui permettront l'atteinte des objectifs.

 

Pour l'atteinte des objectifs, la matinée de ce vendredi 27 août 2021 a permis de mener un diagnostic sur les défis et difficultés des nigériens vivant au Bénin et des béninois vivant au Niger. L'après midi a permis aux deux plateformes d'identifier avec l'aide des représentants des communautés, les priorités et les actions conjointes possibles.

 

Friedrich-Ebert-Stiftung
Bureau Bénin

Rue Amelco
Quartier "Les Cocotiers"
08 BP 0620

Tri Postal

Cotonou – Bénin

(+229) 67 67 04 65
info(at)fes-benin.org

Équipe & Contact


Twitter

Twitter

Suivez-nous sur Twitter ! suivant

Vers le haut