07.05.2022

Ratification de la C189 au Bénin : le RNTD et la FES-Bénin offrent un cadre de réflexion et d’échange aux acteurs du monde du travail

Le Réseau National des organisations syndicales des Travailleuses et travailleurs domestiques du Bénin (RNTD) avec l’appui de la Fondation Friedrich Ebert Bénin a organisé vendredi 6 mai 2022, une journée de sensibilisation et de réflexion sur les droits des travailleuses et travailleurs domestiques du Bénin. C’était au siège de la FES-Bénin à Cotonou.

Offrir un cadre de réflexion et d’échange entre différents acteurs du monde du travail pour analyser les enjeux et défis liés au travail domestique au Bénin est l’objectif de la journée de sensibilisation et de réflexion sur les droits des travailleuses et travailleurs domestiques organisé vendredi 6 mai 2022 à Cotonou. C’est une initiative du Réseau National des organisations syndicales des Travailleuses et travailleurs domestiques du Bénin (RNTD) avec l’appui de la Fondation Friedrich Ebert Bénin.

Après une succincte présentation du programme par la Chargée de programmes Nouratou Zato Koto Yérima, la Représentante résidente de la FES-Bénin, Dr Iris NOTHOFER et la Coordinatrice du RNTD, Pierrette VIDEGLA ont délivré à tout de rôle leurs mots introductifs. Pour la Coordinatrice du RNTD, le secteur du travail domestique qui emploie des centaines de femmes et hommes issus de milieux défavorables ne cesse de s’étendre en raison de la demande croissante de services domestiques. Elle n’a pas caché que derrière cette ampleur que connaît le métier des violations de droits sont notées. « Les travailleuses et travailleurs domestiques se retrouvent dans une situation déplorable. Une catégorie qui ne jouit d’aucune protection sociale même pas la plus élémentaire ni des droits fondamentaux du droit au travail. Elle est victime de violences et vit dans de mauvaises conditions de travail à longueur de journée », fait constater Pierrette VIDEGLA. La présente journée de réflexion, est opportune selon elle pour analyser les violations des droits du travail des travailleuses et travailleurs domestiques et de créer des conditions favorables pour une amélioration de leur situation au Bénin afin de garantir à cette catégorie vulnérable d'employés, le droit à des conditions de travail décent.

En apportant son appui au Réseau National des organisations syndicales des Travailleuses et travailleurs domestiques du Bénin, la Fondation Friedrich Ebert reste fidèle à ces principes directeurs qui sont de contribuer à « une société libre et solidaire, offrant les mêmes chances de participation économique, politique et sociale à tous ; et faire avancer la justice sociale et le travail décent pour tous ». Consciente des conditions de travail des travailleurs domestiques, la représentante Résidente de la FES, Dr Iris Nothofer a soulevé la nécessité que tous les travailleurs soient visibles et connaissent leurs droits et disposent des outils pour les revendiquer. Une étape importante pour sortir de cette non-visibilité a été selon elle l'adoption de la Convention C189 de l’OIT sur les travailleuses et travailleurs domestiques. Ladite convention met un accent sur les limites à la durée du travail, le repos hebdomadaire, le salaire minimum, le paiement des heures supplémentaires, la sécurité sociale et des conditions d’emploi claires. Pour la Représente Résidente, cette convention est ratifiée dans certains pays, mais la réalité est encore différente dans la plupart dont le Bénin. « Il reste encore un long chemin à faire. C'est précisément pourquoi nous avons besoin de formats d'échange comme aujourd'hui et de travaux de recherche qui visent à former les travailleuses et travailleurs domestiques sur leurs droits et stimuler et éclairer les débats sur la situation des travailleurs domestiques au Bénin. Nous avons aussi besoin des actions ciblées comme la campagne de lobbying et de plaidoyer pour la ratification de la convention 189 lancée par le RNTD en novembre 2021 », a rappelé Iris NOTHOFER.

La journée de réflexion s'est poursuivie avec une première présentation de M. Emile Ahissou, Président du comité de plaidoyer du RNTD. Son intervention a consisté à faire une restitution des résultats de l'étude sur les travailleuses et travailleurs domestiques au Bénin.

La deuxième communication est une présentation de la convention 189 de l’OIT sur les travailleuses et travailleurs domestiques comme un instrument de protection et de promotion des droits des travailleuses et travailleurs domestiques. Ladite convention est présentée aux participants par M. Siméon Toundé Dossou, Secrétaire Régional Adjoint pour l'Afrique de l'UITA.  

La journée de sensibilisation et réflexion s’est terminée par un panel de discussion qui a porté sur le thème : « travail domestique au Bénin : enjeux, défis et perspectives ». Ont participé aux échanges, Moudachirou BACHABI , Secrétaire Général de la CGTB ; Constance MELOME, Directrice du Centre de Formation Professionnelle Saint Joseph ; Raymond ZOUMATOUN, Directeur des Normes et de la Statistiques du travail et Ruth AFADJRO, Travailleuse Domestique de la (COSI-BENIN).

Friedrich-Ebert-Stiftung
Bureau Bénin

Rue Amelco
Quartier "Les Cocotiers"
08 BP 0620

Tri Postal

Cotonou – Bénin

(+229) 67 67 04 65
info(at)fes-benin.org

Équipe & Contact


Twitter

Twitter

Suivez-nous sur Twitter ! suivant

Vers le haut