mercredi, 25.11.2020

Séminaire sur le harcèlement sexuel en milieu de travail : le REFES à l’école des outils de plaidoyers et de lobbying

À Bohicon s’est ouvert mercredi 25 novembre 2020, le deuxième séminaire du Réseau des Femmes Syndicalistes du Bénin (REFES) sur « les outils de plaidoyers et de lobbying sur le harcèlement sexuel en milieu de travail ». C’est avec l’appui de la Fondation Friedrich Ebert Bénin.

Lentement mais sûrement, le Réseau des femmes syndicaliste du Bénin affûte ses armes pour une lutte efficace contre le harcèlement sexuel en milieu de travail. Elle tient du 25 au 26 novembre à Bohicon un second atelier après le séminaire national sur le harcèlement sexuel en milieu de travail qui a eu lieu à Grand-Popo. Placé sous le thème : « les outils de plaidoyers et de lobbying sur le harcèlement en milieu de travail », ce séminaire vise spécifiquement selon Nouratou ZATO, chargée de programme à la Fondation Friedrich Ebert Bénin, à « définir les outils de plaidoyer en matière de lutte contre le harcèlement sexuel au profit des travailleurs ; à formuler les stratégies de sensibilisation et de mobilisation des travailleurs pour une tolérance zéro du harcèlement sexuel en milieu du travail; et élaborer un plan de campagne pour la ratification de la convention 190 de l’OIT par le Benin ». Pour Basilia Koukoui, Présidente du REFES cette rencontre est « la preuve que nous allons progressivement vers l’éradication du harcèlement en milieu de travail ».

« Si vous voulez améliorer la situation de vos filles, éduquez vos fils »

La première journée a débuté par des communications introductives sur le thème « Le Harcèlement sexuel en milieu du travail au Bénin : ce qu’il faut en retenir ! » présenté par Blanche Sonon, Coordonnatrice de Social Watch et une deuxième sur « l’état des lieux et les perspectives » présentée par l’expert consultant Steve Kpoton. Elles seront suivies d’un forum de discussion et de la séance de capitalisation.  Dès l’après-midi, les participants ont échangé avec le Représentant résident, Hans-Joachim Preuss au sujet de la « lutte contre le Harcèlement à la Fondation Friedrich Ebert : outils et mécanismes de plainte ».  Selon Hans-Joachim Preuss, « la Fondation ne tolère aucune forme de harcèlement sexuel ». Pour ce faire rappelle-t-il, « un code de conduite est en vigueur, pas seulement pour le personnel interne, mais aussi pour les consultants. En cas de harcèlement, il y a différentes sanctions au nombre desquelles, la mutation, le licenciement ou la résiliation de contrat pour les consultants ». Il a aussi indiqué qu’il est important d’apprendre aux femmes à porter plainte. « Si vous voulez améliorer la situation de vos filles, éduquez vos fils », va-t-il conclure. 

La deuxième journée de ce séminaire sera consacrée au focus group. L’un sur « Les réalités du harcèlement sexuel en milieu du travail : comment actionner une lutte efficace ? » et l’autre sur « l’Identification des outils disponibles de lutte et les acteurs clés ».

Friedrich-Ebert-Stiftung
Bureau Bénin

Rue Amelco
Quartier "Les Cocotiers"
08 BP 0620

Tri Postal

Cotonou – Bénin

(+229) 67 67 04 65
info(at)fes-benin.org

Équipe & Contact


Twitter

Twitter

Suivez-nous sur Twitter ! suivant

Vers le haut